La Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu révélée aux tout-petits

Acclamation avant l’Évangile
Alléluia. Alléluia.
Tu es béni, Père, Seigneur du ciel et de la terre, tu as révélé aux tout-petits les mystères du Royaume ! Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu (Mt 11, 25-30)
En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

Lectio
Face à l’accueil du message du Royaume pour les tout-petits, Jésus a une grande joie et transforme spontanément sa joie en une prière de réjouissance et d’action de grâces au Père. Les sages, les docteurs de son temps ont imposé au peuple, au nom de Dieu un certain nombre de lois sur la pureté juridique, mais la loi de l’amour, révélée par Jésus, surmonte ces règles formelles. Les tout-petits écoutent et se réjouissent alors que les sages ne parviennent pas à accepter un tel enseignement. L’expérience de Dieu comme Père aide Jésus à comprendre d’une nouvelle façon les choses de Dieu, à reconnaître les erreurs et les limites dans l’annonce qu’il a été qu’il a été emprisonné par l’idéologie dominante. L’Intimité avec le Père offre une nouvelle approche qui le met en contact direct avec lui : il cherche le sens à la source-même. De fait, ce qui compte est pas ce que nous faisons pour Dieu, mais ce que Dieu, dans son grand amour, fait pour nous. Jésus offre le repos aux âmes. Il est le chemin : « Apprenez de moi, car je suis doux et humble de cœur. » Souvent, cette phrase a été manipulée pour demander au peuple soumission et passivité. En revanche, Jésus appelle les gens à pouvoir comprendre les choses du Royaume, Il ne donne pas beaucoup d’importance aux sages et aux docteurs à savoir ceux qui enseignent officiellement la religion et comptent plus sur les tout-petits. Aujourd’hui, comme alors, Jésus enseigne beaucoup de choses aux pauvres et aux tout-petits. Les sages et les intelligents seraient bien s’ils se convertissaient en disciples de ces tout-petits. Lui, notre Maître, sait par expérience ce qui est dans le cœur des gens et combien ils souffrent dans la vie quotidienne. Dans sa façon d’annoncer la bonne nouvelle du Royaume, Jésus révèle une grande passion l’annonce du Père et pour le peuple négligé. Contrairement aux docteurs de son temps, il annonce la bonne nouvelle de Dieu partout où se trouvent les gens qui l’écoutent. Non seulement il annonce le Royaume, mais lui-même est une preuve vivante du Royaume : en lui, ce qui se manifeste lorsqu’il se produit qu’une personne humaine laisse Dieu prendre possession de sa vie. Les opprimés doivent commencer à apprendre de celui qui est « doux et humble de cœur ». Jésus invite tous ceux qui souffrent sous le poids de la vie à trouver le repos et le soulagement. Cette invitation révèle un aspect très important du visage féminin de Dieu : la tendresse et l’accueil qui console, réanime les personnes et leur donne la paix. Jésus est le soulagement que Dieu procure aux gens fatigués.

Avec des yeux Nazaréens
Les noms de dignité inspirent et commandent le respect, mais le nom de FRÈRE ne respire que simpli­cité, bonté et charité… . Qu’y a-t’il en effet de plus doux que le nom de Frère? Tous les membres de l’Association doivent donc le chérir, et ne jamais permettre qu’on les nomme autrement. (Frère Gabriel Taborin -.. Art 112 Nouveau Guide). Souviens-toi que dans l’humble maison de Nazareth tu découvriras la sagesse qui te guidera dans la vie. Dans les difficultés, n’abandonne pas la compagnie de Jésus, Marie et Joseph. Contemple-les dans cette famille qui est aussi la tienne, aimes-les et mets en eux ta confiance. Laisse-toi pénétrer par leur humilité profonde, leur simplicité, leur abandon au plan de Dieu, leur charité. (Constitutions – Préface) Ils s’inspirent du style de vie humble, simple et actif de la Sainte Famille à Nazareth. Comme elle, pauvre parmi les pauvres, ils partagent leur temps, leurs talents, leurs énergies, le don même de leur vocation avec simplicité et portent une attention particulière aux plus nécessiteux. (Constitutions 18) Prions Chaque jour je te bénirai, je louerai ton nom toujours et à jamais. Ps 144 À Nazareth Hymne de louange à la tendresse de l’amour de Dieu: « Le Seigneur est bon envers tous, compatissant avec toutes ses créatures » (v. 9). L’endroit où se manifeste la gloire incommensurable de son amour avec de la patience, de la miséricorde, de la grâce, de l’intimité, est Nazareth, parce qu’il est proche de ceux qui l’invoquent avec un cœur sincère, Marie est pleine de grâce et Joseph le juste. À Nazareth, dans le Fils de l’humanité est radicalement renouvelée dans la miséricorde, la grâce et la tendresse de l’amour. Ici l’homme-fils ne se dirige pas seul vers un Père plein de tendresse envers les hommes, mais vers toutes les créatures de l’univers. (Frère Lino Da Campo)

Intentions
O Dieu, notre Père toi qui écoute les tout-petits, fais que notre prière, se conforme à Ta volonté, afin que nous puissions adhérer avec la confiance des enfants à ton projet d’amour. Nous te prions pour que nous restions humbles de cœur avec toi et aimables avec nos frères, afin que nous puissions être des collaborateurs de ton Fils dans la construction du Royaume.