Par: Chiara Colotti – Cité du Vatican

Du 8 septembre au 5 octobre, l’expérience inter-congrégations organisée par le groupe “Tutti Fratelli” a réuni 60 religieux, provenant de 35 pays et appartenant à 14 congrégations différentes, dont les Frères Gerardo Matamoros et Raja des Frères de la Sainte Famille. .

Dans la Maison générale des Frères La Salle à Rome, s’est déroulée la formation inter-congrégations organisée par le groupe “Tutti Fratelli”. Le fil conducteur des réunions de cette réunion a été: réfléchir sur l’identité et la mission du religieux Frère, partage des idées et des expériences.

La célébration du 4 octobre a clôturé ces quatre semaines pleines de contributions et de témoignages. Cinq Supérieurs généraux y ont participé : Frère Jean Kallarackal des Frères de Saint Gabriel, Frère Ernest Sánchez des Frères Maristes, Frère Robert Schieler des Frères des Écoles Chrétiennes-La Salle, Frère Javier Hernando des Frères de la Sainte Famille et Frère. René Stockman des Frères de la Charité.

Les objectifs

Les Frères ont eu cinq objectifs au cours des dernières semaines. En premier lieu, il a été proposé de créer un espace inter-congrégations entre les différentes familles religieuses, tout en offrant une plate-forme pour la formation continue. En outre, les participants ont reçu les outils nécessaires pour apporter des changements positifs au sein des communautés et approfondir le document “Identité et mission du religieux Frère”. Dernier point, mais non des moindres: la réunion a été une occasion précieuse de renforcer les liens du Groupe avec ses Frères des autres latitudes.

Les sujets abordés

“Au cours de la première semaine – explique Cristóbal Calzado des Frères du Sacré-Cœur – nous nous sommes concentrés sur l’identité et la mission du religieux Frère, en partageant des expériences et des points de vue.” La seconde semaine: des sessions qui abordaient le thème d’une nouvelle spiritualité pour le Frère, “une spiritualité beaucoup plus apostolique et contemplative, qui parvient à intégrer la vie et la dimension écologique”, explique Calzado. La direction de la communauté, le discernement et l’accompagnement des Frères étaient plutôt des idées de la troisième semaine, alors qu’il était proposé pour la dernière semaine de relever les défis actuels pour le Frère.

Les défis actuels

“De nombreux défis s’ouvrent à l’horizon pour les Frères: de l’aide aux enfants et aux personnes vulnérables, en passant par la culture vocationnelle, de la laïcisation à l’interculturalité”, a déclaré Cristóbal Calzado. En particulier, ces mêmes questions sont cruciales et décisives pour le monde dans lequel nous vivons. Un monde de plus en plus connecté et interconnecté grâce à l’utilisation de dispositifs technologiques nous permettant d’atteindre tous les coins de la planète. Par conséquent, le défi des religieux Frères consiste à être un point de référence dans une réalité complexe et en constante évolution.

Une expérience de fraternité

L’intention de la rencontre entre les différentes congrégations est d’approfondir l’identité commune, en proposant des idées susceptibles de contribuer au développement de la vocation de chacun. “L’élément le plus important”, conclut Cristóbal Calzado, “est d’être frères et sœurs, c’est la conscience d’être frères parce que Jésus nous a créés tels. Cette fraternité est ce que nous voulons communiquer aux gens qui nous entourent. Cette fraternité est le message de l’Evangile que nous voulons transmettre. ”