Pâques 2018

 

« Paix à vous » (Jn 20,19)

 

Chers Frères, membres des Fraternités Nazaréennes, Aspirants des Frères, Communautés éducatives, Communautés chrétiennes, Catéchistes et amis de la Famille Sa-Fa :

« Paix à vous » est le message que Jésus adresse à ses disciples enfermés dans la peur dans une maison de Jérusalem après sa mort. Accueillir cette salutation et la répandre, c’est mon souhait de cette Pâques à toute la Famille Sa-Fa, spécialement dans les lieux de notre mission où la foi en Jésus ressuscité semble aussi avoir été perdue, et il est urgent d’écouter la salutation de paix de Jésus. Une salutation qui dissipe nos tristesses et nous redonne la foi et l´espérance perdues. « Paix à vous » devrait être le message que nous accompagne cette Pâques. Une paix que nous apprécions, que nous offrons et que nous promouvons.

 

Une paix pour laquelle nous remercions

Une paix pour laquelle nous remercions parce que c’est la paix que Jésus nous offre à Pâques chaque année et qui est mise à l’épreuve par la croix et confirmée par sa résurrection. Une paix de l’Esprit que personne ne peut arracher. Une paix qui détruit l’inimitié et la haine. Une paix qui n’asservit pas et ne brise pas l’harmonie intérieure de l’homme. Une paix du cœur, qui n’envahit pas, ne nuit pas à la dignité, ne s’impose pas et ne se cloitre pas. Ce n’est pas une paix d’arcs ni d’épées, ni de traités ni de majorités qui s’imposent.

La paix que Jésus donne est un don du Saint-Esprit accordé à ceux qui, au milieu des angoisses de la vie, se tournent vers Dieu par des supplications et des actions de grâces. C’est une paix opposée à « la discorde, la jalousie, la colère, les querelles, les divisions, l’envie … » (Gal 5 :20). C’est une paix qui est le fruit des victoires spirituelles, principalement sur soi-même. C’est la paix du Christ ressuscité qui nous donne une nouvelle vision du monde.

La paix de Jésus est un don pascal que le Christ offre à la Famille Sa-Fa comme indiquent les documents de la Congrégation. La paix du Christ ressuscité est la joie de cette Pâques et de toutes les Pâques, motif et raison de notre espérance. Pour l’atteindre, nous devons nous convertir à la vérité de l’Évangile et régresser des mauvais chemins. Le message de Jésus est intimement lié à la paix et constitue une partie centrale de son enseignement et de la façon dont il doit communiquer l’amour du Père. C’est le message que nous devons présenter dans nos communautés, fraternités, familles, écoles, paroisses et groupes chrétiens. Est-ce la paix pour laquelle nous remercions ?

 

Une paix que nous offrons

Une paix que nous offrons car c’est la paix qui naît de Pâques. Une paix qui favorise l’unité ; une paix spirituelle absente des sentiments négatifs ; une paix du cœur qui se manifeste quand nous nous pardonnons nous-mêmes ; quand nous partageons la douleur ; quand nous nous repentons du mal commis ; quand on oublie les rancœurs ; quand nous laissons place à la tendresse et à l’amour ; quand nous nous identifions aux sentiments du Christ.

Une paix de la présence de Dieu, de la quiétude de l’esprit, de l’acceptation des difficultés, de la correcte relation avec soi-même, avec les autres, avec Dieu et avec l’environnement. C’est une paix qui fonctionne par le dialogue et la réconciliation pour résoudre les problèmes entre les personnes, les groupes ou les familles.

C’est la paix qui se manifeste lorsque nous écoutons, nous comprenons les besoins des autres et nous évitons les discussions inutiles. Bref, quand on pense aux autres. C’est la paix des Béatitudes. C’est le message que nous devons présenter dans nos communautés, fraternités, familles, écoles, paroisses et groupes chrétiens. Est-ce la paix que nous offrons ?

 

La paix que nous promouvons

Car « Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu » (Mt 5,9). Travailler pour la paix est une tâche que nous devons tous assumer dans la Famille Sa-Fa. Créer une conscience de paix, semer la paix dans le cœur de chaque personne, des institutions et créer ou rejoindre des mouvements de paix doivent être des soucis qui nous affectent. Collaborer à la culture de la paix nécessite parfois de modifier nos attitudes et nos comportements pour éviter la violence et les conflits. Dans cette tâche de conscience collective de la culture de la paix, les Communautés éducatives Sa-Fa ont une responsabilité primordiale.

Si nous voulons que la société soit plus juste et plus pacifique, nous devons nous engager à un déterminé et systématique effort pour éduquer les enfants et les jeunes sur les idéaux, les sentiments, les propositions et les expériences de paix. Dans cette tâche, les parents, les éducateurs, la famille et l’institution doivent assumer généreusement le rôle beau et difficile d’être de véritables éducateurs pour la paix. Une paix globale basée sur de petits gestes de paix dans la classe, dans la catéchèse, dans la famille, dans le groupe, au travail, dans le quartier ou dans la ville et dans les relations interpersonnelles. C’est le message que nous devons présenter dans nos communautés, fraternités, familles, écoles, paroisses et groupes chrétiens. Est-ce la paix que nous promouvons ?

Chers membres de la Famille Sa-Fa. La paix de Pâques est un don de Dieu et en même temps notre tâche. Dans la paix de Pâques, nous trouvons des raisons suffisantes d’inspiration pour promouvoir la paix du Christ dans notre monde. Aujourd’hui, comme hier, nous devons accueillir, méditer et diffuser le message de paix de Jésus destiné au monde entier et que ses paroles descendent de la tête vers le cœur. Joyeuses Pâques de la résurrection.

Frère Juan Andrés Martos Moro SG