Notre père fondateur, le Vénérable frère Gabriel Taborin, avait une très grande dévotion à la Très Sainte Vierge Marie. Dans cette neuvaine, nous allons prier par et avec notre père Fondateur, la Reine du ciel pour qu’elle nous ouvre les portes de grâces. Nous présenterons chaque jour un petit paragraphe tiré de la Positio, qui montre combien il aimait tant la Vierge Marie.

16 Octobre 2020.

Il semble superflu de dire que la tendre et filiale dévotion du Serviteur de Dieu à la sainte Vierge a commencé sur les genoux maternels. Le prénom de Marie était en grande vénération dans la famille Taborin, la preuve en est que les prénoms de la plupart des membres de cette famille rappelaient la mère de Jésus. Cette dévotion eut le temps et l’occasion de se manifester fréquemment à Belleydoux: dans les jeux enfantins du jeune Gabriel, dans la récitation quotidienne du rosaire et de l’office de la sainte Vierge dans le chant des litanies et de cantiques, dans l’érection de petits autels dans la campagne et la forêt. Ensuite ce fut l’inscription aux confréries de N.D. Auxiliatrice et du Saint-Rosaire, qui ont naturellement comporté des engagements et des prières, auxquelles Gabriel fut toujours fidèle.

Prière à faire tous les jours : Très Sainte Vierge Marie, Mère de toutes grâces. Tu sais combien notre Vénérable frère Gabriel t’aimait. Il était comblé à chaque fois qu’il se tournait vers toi. Ne regarde pas Mère de Dieu notre peu de foi et notre faiblesse. Avec et par notre père fondateur nous te supplions, parle à ton fils Jésus pour nous. Il te refusera rien. Nous te demandons, Père, la glorification de ton Serviteur, le Vénérable Frère Gabriel Taborin, en nous accordant par son intercession la grâce que nous demandons. (on peut mentionner les personnes pour lesquelles on veut prier) Nous te le demandons avec insistance au nom de notre Seigneur Jésus-Christ. AMEN.

17 octobre 2020. Pendant le séjour à Châtillon-de-Michaille, il avait fixé une formule de prière en l’honneur de la sainte Vierge à réciter tous les jours, « qu’il ne croyait pas avoir omise un seul jour» — avouait-il l’année de sa mort. Cela est une preuve évidente d’une dévotion bien concrète et continue.(position)

Prière à faire tous les jours.

18 octobre 2020. S’il écrit une biographie pour la mort d’un Frère, il en profite pour inviter à une neuvaine de prières et à formuler un vœu que «nous déposerons tous aux pieds de Marie le jour de la Purification»; si un novice vient lui confier qu’il a l’intention de quitter l’Institut, que fait-il? «Une voix intérieure me pressait de prier — racontera-t-il plus tard — Je me levai au milieu de la nuit pour adresser une prière fervente à la bonne Vierge Marie f…]. Ma prière fut exaucée « En effet ce novice n’est pas sorti; il est devenu Fr. Hyacinthe, décédé dans l’Institut le 28 février 1863.

Prière à faire tous les jours.

19 octobre 2020. Le zèle et l’enthousiasme que le Serviteur de Dieu mit, en 1855, à organiser une grande fête pour l’érection de la belle statue de la Vierge Immaculée à l’occasion de la proclamation du dogme, sont un éloquent témoignage de sa tendre dévotion envers la Maman du ciel. En parlant de cette dévotion le Fr. Frédéric ne peut s’empêcher de s’exclamer: «Et Marie, comme il l’aimait!» Et il ajoute que c’était toujours avec bonheur qu’il voyait arriver le mois de mai et qu’il élevait un trône à Marie: «Avec quel entrain ne faisait-il pas vibrer ces accents, ces cantiques où se trouvait parfois un refrain»

Prière à faire tous les jours.

20 octobre 2020. Il était tellement épris d’amour pour Marie qu’il exagérait, même dans ses expressions, comme «divine Marie » qui revenait assez souvent dans ses prières. Il n’omettait jamais le chant des litanies le samedi, même s’il se trouvait en dehors de la communauté: « Je me suis trouvé une fois — écrit le Fr. Ignace — dans l’occasion de les chanter avec lui (à voix basse bien entendu), dans une voiture publique, pleine de personnes, de nuit (n’ayant pu le faire autrement)»

Prière à faire tous les jours.

21 octobre 2020. Ses livres de piété à l’usage de la jeunesse et des familles, comme Chemin de la sanctification, Le trésor des écoles chrétiennes, L’Ange conducteur des pèlerins d’Ars, Manuel des confrères de sainte Anne, contiennent tous des cantiques et des prières à la sainte Vierge. Il s’est fait apôtre de cette dévotion d’abord parmi ses compatriotes, ensuite parmi ses élèves et leurs familles, enfin parmi les Frères. On ignore la quantité de petites images de la Vierge et de chapelets distribués par lui durant sa vie, et les invitations par écrit dans ses lettres et de vive voix à recourir à la sainte Vierge! Même ses Circulaires portaient, souvent, la date d’une fête de la sainte Vierge.

Prière à faire tous les jours.

22 octobre 2020. Dès qu’il voyait un sanctuaire consacré à Marie, il s’y sentait attiré: ainsi avait-il dirigé ses pas vers le sanctuaire de Fourvière à Lyon en 1827; maintes fois il aura ensuite l’occasion de se rendre à ce sanctuaire vénéré, lors de ses quêtes ou de ses voyages à Lyon. Depuis Champdor il ira en pèlerinage à Mazières, près d’Hauteville, avec les enfants de la première communion.En voyage pour Rome, il monta à N.D. de la Garde à Marseille et il y alla expressément, en 1864 pour le couronnement de la statue de Notre-Dame. Dans ses voyages à Turin, à Rome, à Paris c’est encore vers les églises consacrées à Marie qu’il tournait ses pas.

Prière à faire tous les jours.

 

23 Octobre 2020. Ce fut certainement une grande joie pour le Serviteur de Dieu ce samedi 22 sept. 1855, quand —« A la fin de notre retraite — écrit-il — nous nous consacrerons tous, bien-aimés Frères, à la Vierge Immaculée, prosternés aux pieds du monument que nous avons eu la joie et le bonheur de pouvoir lui ériger, et sur un sol que nous tenons sûrement de sa maternelle protection» [Pièce non citée dans Documenta.

Prière à faire tous les jours.

 

24 octobre2020. Le lundi 21 nov. 1864, fête de la Présentation de la sainte Vierge, il renouvelle sa consécration à Marie et reçoit pour la dernière fois la sainte Communion; avec raison donc, trois mois auparavant, il pouvait écrire dans son Testament spirituel qu’il désirait mériter le bonheur éternel et il ajoutait: «Je l’attends aussi de la protection de la très sainte Vierge, en qui j’ai toujours eu une très grande confiance et une dévotion toute particulière. Je la prie bien de m’assister quand la mort fermera mes yeux.

Prière à faire tous les jours.