QUELQUES DONNÉES HISTOIRES

A la demande de l’Évêque du diocèse de Ventimiglia San Remo Mgr Alberto Maria Careggio, depuis janvier 2012 les Frères de la Sainte Famille ont ouvert la Communauté de Taggia. Elle est située dans l’ancien couvent des Pères Dominicains, laissé certainement pour les enfants de Saint Dominique à la fin du 2007. Les Frères travaillaient dans le diocèse depuis 2002 surtout dans le domaine de l’école et la catéchèse à un niveau paroissial et diocésain, près du Sanctuaire Notre Dame de la Garde, dans la paroisse de Santa Margarita dans la localité de Poggio di Sanremo.

charset="Ascii" User comments

Le couvent Saint Dominique est situé dans la périphérie sud de la petite ville de Taggia, un village entre la mer et la montagne dans l’extrémité occidentale de la Liguria, à environ trente kilomètres de la frontière française. Taggia initialement “Tabia” d’origine romaine, est riche en traditions historiques et de monuments importants de la période médiévale et de la Renaissance italienne. Le centre antique, l’un des plus caractéristiques de la Liguria, est une destination touristique située à trois kilomètres de la mer.

En 1459 est arrivé à Taggia depuis Milan le moine dominicain Cristoforo, le prédicateur connu, qui a été accueilli par beaucoup d’amabilité par les habitants qui lui ont demandé de construire un couvent, en lui offrant une bonne parcelle de terre entre la ville et la mer.

Dessiné par le Frère Cristoforo, entre les années 1460 et 1490, l’actuel monastère a été construit par la contribution des villageois, qui ont offert le matériel et la main-d’œuvre. Importants ont été, les apports de la famille noble Tabiesi et aussi de Sforza et Visconti de Milan. La structure maintient ses caractéristiques originales avec un beau cloître et une grande église, riche en œuvres d’art, spécialement dans des peintures des XVIe et XVIIe siècles d’auteurs italiens et français. Actuellement de la vaste propriété initiale, en plus de l’Église et le cloître, il reste seulement une petite parcelle de terre cultivée en partie. La Curie Diocésaine n’est pas propriétaire du couvent. Elle a uniquement la concession d’usage gratuit et les Frères vivent dans le couvent sous la conduite du curé de Taggia qui a la fonction de Prieur.

LA COMMUNAUTÉ RELIGIEUSE

2aEn cette année 2015-2016 la Communauté est composée par trois Frères : Luigi Foscarin, Supérieur local et économe, Enrico Luciani et Mariano Lovato qui agissent en bonne harmonie dans une vie de communauté sereine. Ils s’adaptent aux exigences des divers groupes qui visitent fréquemment le couvent afin de respirer l’air de la spiritualité mystique. Ce sont principalement des groupes de spiritualité, des groupes paroissiaux, des familles ou des jeunes qui se retrouvent dans le couvent pour des retraites, des temps de prière, de cours ou de programmation d’activités.

charset="Ascii" User comments

En général ce sont des groupes autonomes qui passent leur séjour sans interférer sur la marche de la communauté, mais les Frères sont souvent invités pour l’animation ou pour partager la prière. Le couvent s’est converti en siège ordinaire pour quelques groupes de formation chrétienne en action plusieurs fois par an et dans lesquels le Frère Luigi est intégré en tant que collaborateur.

NOTRE TRAVAIL APOSTOLIQUE ET CARACTÉROSTIQUES D´INCULTURATION

L’activité principale est celle de l’hospitalité. Le couvent est un centre de spiritualité et de culture que le diocèse essaie de maintenir vivant. Pour les visites culturelles et touristiques il est établi un horaire qui est respecté. Les Frères sont disponibles pour les visites guidées.

5aNous sommes en lien avec la vie paroissiale. Nous assistons quotidiennement à la Messe dans la paroisse proche, “Notre Dame Miraculeuse” de Taggia de laquelle dépend le couvent. Nous participons aux activités paroissiales et sommes membres du Conseil pastoral. Le Frère Mariano coordonne un groupe d’enfants de chœur qui se réunit chaque semaine et anime les célébrations liturgiques.

Le Frère Luis dirige un groupe de lecture biblique avec des réunions mensuelles. Fréquemment l’actuel Évêque, Mgr Antonio Suetta qui apprécie beaucoup l’œuvre du couvent, est souvent avec nous, tant pour rencontrer la Communauté, que pour animer ou saluer des groupes, ou se retrouver avec les jeunes.

4aLes Frères sont insérés dans la vie diocésaine et participent régulièrement aux rencontres diocésaines et du vicariat. Ils sont connus de tous les Prêtres, du fait de constituer l’unique Institut de Frères présent dans le diocèse.

On cherche à maintenir vivant, l’esprit dominicain qui a animé le couvent et les gens de la zone durant des siècles. Chaque jour un petit groupe de « laïcs dominicains » est présent dans la chapelle, l’ex-salle capitulaire, pour prier avec les Frères et chaque semaine pour la célébration de la Messe avec les fidèles dans la grande Église dédiée à Notre Dame de la Miséricorde. Mensuellement un Père Dominicain vient de Varazze pour les rencontrer et pour célébrer la Messe avec eux et la Communauté.

6aEntre amis, ceux qui fréquentent ordinairement le couvent et les touristes occasionnels, nous avons fréquemment l’occasion de parler des Frères et de permettre la connaissance de la figure du Frère Gabriel qui commence à être connu des membres du clergé diocésain.

Notre engagement et notre apostolat de Frères laïcs est perçu comme une forme actuelle d’apostolat et est accueilli et apprécié par les prêtres et les familles. Tous sentent les Frères plus proches des fidèles par rapport aux prêtres maintes fois trop affairés et peu disponibles à l’écoute et au dialogue personnel. Nous nous sentons membres du peuple de Dieu, en Église qui vit le charisme du Frère Gabriel à Taggia et cela nous fait ressentir être frères de tous, et enfants du même Père.