La Famille Sa-Fa du Colegio Familia de Tijuana s’est souvenue de cette coutume traditionnelle : l’autel des morts. Au MEXIQUE, c’est une fête très spéciale qui est célébrée le 2 novembre. Des autels sont dressés avec la photo du défunt et divers éléments, car la tradition veut que ce jour-là, les morts reviennent pour profiter de tout ce qui a été préparé pour eux sur l’autel. C’est la signification des éléments : Les bougies représentent la flamme qui permet aux âmes des êtres chers de les guider vers leur ancienne demeure ; l’eau, qui permet aux âmes de se désaltérer après le long voyage vers le monde des vivants ; les crânes en sucre représentent la façon mexicaine de voir la mort, c’est-à-dire une célébration de la vie ; le papel picado donne non seulement de la couleur à l’ofrenda, mais représente aussi l’air, l’un des quatre éléments qui doivent être présents dans toute ofrenda ; Le sel est le principal élément de purification afin que le corps du défunt ne se corrompe pas ; et la fleur de cempasúchil représente le soleil et est utilisée pour créer des chemins, capables de guider nos proches vers les autels, elle était considérée comme un symbole de vie et de mort, son odeur est censée guider les morts vers le banquet qui les attend à l’ofrenda du Jour des Morts. L’un des autels était dédié au frère Gabriel car nous célébrions également le mois de sa naissance et de sa mort.