2019 commence avec la Journée mondiale de la paix. Dans son message, Pape François nous invite à mettre la politique au service de la paix : « La paix est semblable à l’espérance évoquée par le poète Charles Péguy : c’est comme une fleur fragile qui cherche à s’épanouir parmi les pierres de la violence. Nous savons que la recherche du pouvoir à tout prix conduit à des abus et à des injustices. La politique est un véhicule fondamental pour la construction de la citoyenneté et des œuvres de l’homme, mais lorsque, pour ceux qui l’exercent, elle n’est pas vécue comme un service rendu à la communauté humaine, elle peut devenir un instrument d’oppression, de marginalisation et même de destruction. “Celui qui veut être le premier”, dit Jésus, “doit devenir le dernier de tous et le serviteur de tous” (Mc 9,35) ».  Dans son dernier message de Noël, le Pape a lancé un désir de fraternité valable pour 2019 : « Fraternité entre les peuples de toutes les nations et de toutes les cultures, fraternité entre personnes aux idées différentes, mais capables de se respecter et de s’écouter les uns les autres. Fraternité entre personnes de différentes religions parce que Dieu est un bon Père et nous sommes tous frères ».